A Monsieur Brice HORTEFEUX

Ministre Délégué aux Collectivités Territoriales


Monsieur le Ministre,

Vous avez engagé une réflexion sur le développement de la crémation dans notre pays.

Notre mouvement humaniste, non lucratif, regroupe aujourd'hui 168 associations en France et dans les territoires d'Outre Mer. Il a largement contribué à l'évolution de la pratique crématiste qui fait qu'aujourd'hui un français sur quatre opte pour ce mode de sépulture.

Cette évolution a fait émerger parfois des problématiques nouvelles liées au manque d'équipements cinéraires et souvent au déficit d'information. Ces situations, si elles ont souvent été exploitées fort médiatiquement, demeurent cependant largement minoritaires.

Nos concitoyens sont attachés à quelques principes simples, Respect, Dignité et Liberté de disposer des cendres. C'est aussi sur la base de ces principes actifs dans notre pays depuis plus de cent ans que certains pays européens proches de notre tradition ont fait évoluer leur propre législation.

Notre réseau associatif a engagé une large démarche de sensibilisation des Maires de nos communes pour qu'ils prennent en compte, au nom de la légalité et de l'égalité, la réalité crématiste et prennent conscience des perspectives de son évolution pour les quinze années à venir.

Monsieur le Ministre, le mouvement crématiste, fort de son histoire et de son implantation, est à votre disposition pour participer à la réflexion que vous souhaitez engager et être le porte-parole de ceux qui demain feront le choix de la crémation.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l'assurance de mes sentiments les plus respectueux.

Maurice THORÉ


Paysage

POUR UNE PRATIQUE CREMATISTE RESPONSABLE

 

 

La mort est un domaine qui nous concerne tous.

Vous avez fait le choix de la crémation ?

Vous hésitez encore ?

Etes vous suffisamment informé ?


Cliquez ici